dimanche 5 septembre 2010

L'éveil : 50 ans de sommeil

5866

220px_9

Le médecin, neurologue, Oliver Sacks, alors âgé de 44 ans, se voit confier en 1967, dans l'asile où il travaille depuis 1960, un groupe de patients, rescapés de l'épidémie d'encéphalite léthargique, provenue l'hiver 1916/1917, qui les plongea dans un état apathique, présentant en parallèle des aspects de la maladie de Parkinson aggravée.
En 1967 donc, un produit connu sous le nom de L-DOPA, fait son apparation, il a pour but de réveiller ces malades, qui se remettent à marcher et à parler, qui se souviennent enfin de leur passé.
Oliver Sacks, suit de trés prés ses patients, s'attache à eux et les voit hélas, doucement replonger dans un état de sommeil éveillé, immobiles, ils reviennent à leur état de départ.
Ces faits susciteront chez Le docteur l'envie d'écrire un livre

"L'éveil : 50 ans de sommeil" .

Une adaptation cinématographique a été réalisé en 1990 par Penny Marshall, avec Robin Williams dans le rôle du docteur Malcolm Sayer(Dr Sacks), et Robert De Niro dans le rôle du patient Léonard Lowe.

Il va sans dire que cette adaptation est poignante et émouvante.

Robin Williams nous est présenté comme un chercheur dont le point faible est la timidité; quand il se voit confier ce groupe de patients il n'a aucune difficulté à communiquer avec eux, il parait trés à l'aise, contrairement d'avec ses confrères.
Il aura un peu de mal à faire consentir à ces derniers que ses patients ne sont pas réellement inertes, on le prendra pour un farfelu; et pourtant .....
Les patients ont bien un potentiel quelque part, ils ne sont pas insensibles à tout.
Cela est du à un nouveau produit à l'essai, une drogue L-DOPA, qui est censé les sortir de leur état léthargique.
L'évolution s'avèrera miraculeuse, et Le Dr Sayer s'investira à 10000% dans ses démarches.
Léonard Lowe, est un patient spécial, chez qui "la guérison" se manifeste indéniablement.
Ce dernier tombera même amoureux d'une jeune femme qui vient rendre visite à son père.
Et lorsqu'il réalisera, parce qu'il le réalisera oui, qu'il retombe doucement dans sa léthargie, il luttera mais en vain.

Ce ne fut qu'un rêve pour ces patients, ils ont eu des moments de lucidité, de trés grande lucidité oui, mais tous reviendront à leur état initial.

Ce film est tout simplement un Chef d'oeuvre, avec deux acteurs exceptionnels dans leur rôle;
Robin Williams sensible, ému, attaché à ses patients, donnant tout pour eux, et surtout ayant la foi en leur guérison; Robert De Niro, un patient qui se voit guérir, tomber amoureux, se vêtir correctement pour séduire la jeune femme, et hélas qui se voit de nouveau abattu par la maladie malgré sa lutte acharnée.

Une immense histoire vraie, sur la médecine, une histoire d'amour impossible, un pointé sur la bêtise humaine quand les hauts placés ne prennent les patients que pour des légumes, et une interprétation sublime de Robin Williams et Robert De Niro.

.


Commentaires sur L'éveil : 50 ans de sommeil

    un film beau et magnifique qui repose sur l'immense composition de De Niro.
    Par contre, chose étrange, c'est en regardant tes derniers messages que j'ai pu voir ce billet. Quand on ouvre ton blog, on atterrit sur la critique du fugitif. Donc, pas facile de voir les dernières publications...

    Posté par eelsoliver, lundi 6 septembre 2010 à 17:50 | | Répondre
  • à eelsoliver

    Williams est essentiel aussi je trouve.

    Sinon, j'ai remarqué oui que si l'on vient sur mon blog depuis chez toi on ouvre Le fugitif, c'est parce que tu n'as pas mis comme lien l'acceuil de mon blog, tu as mis le lien le jour où j'ai posté Le fugitif.
    Depuis chez Bobo ça ouvre directement l'acceuil.

    Posté par tangokoni, lundi 6 septembre 2010 à 17:59 | | Répondre
  • non, j"avais glissé ton blog sur mon favori sur la page d'accueil justement. Avant quand il y avait un nouveau billet, je le voyais directement.

    Posté par eelsoliver, lundi 6 septembre 2010 à 18:11 | | Répondre
  • à eelsoliver

    Je me suis permise d'aller changer le lien sur tes liens de blogs d'amis, tu avais mis un lien d'archives au lieu du lien direct, c'était les archives du mois d'aout, ce qui fait que jusqu'au 31 aout ça marchait normalement; puis au mois de septembre ça restait toujours sur archives du mois d'aout
    Donc c'est rectifié ça marche.

    Posté par tangokoni, lundi 6 septembre 2010 à 19:00 | | Répondre
  • ok d'ac !

    Posté par eelsoliver, lundi 6 septembre 2010 à 20:05 | | Répondre
  • Superbe film porté par des acteurs immenses! C'est dur, délicat, tendre et dramatique à la fois.

    Posté par Maria Julia, jeudi 9 septembre 2010 à 11:23 | | Répondre
  • à Maria Julia

    Deux acteurs sublimes dans leur rôle, un film plein de tendresse, d'émotions et de tristesse.

    Posté par tangokoni, jeudi 9 septembre 2010 à 12:07 | | Répondre
  • Un peu trop patho,c'est le reproche que je fais à ce film,mais une fois de + je fais ma révérence à l'interprétation de De Niro,cela dit en passant mon acteur fétiche

    Posté par Pandora, jeudi 9 septembre 2010 à 18:32 | | Répondre
  • à Pandora

    Ca tombe bien j'adore De Niro ET Williams, je leur fais donc ma révérence à tous les deux.
    Merci pour ton avis

    Posté par tangokoni, jeudi 9 septembre 2010 à 18:42 | | Répondre
Nouveau commentaire