mercredi 6 juin 2012

MALVEILLANCE

  2011, Jaume Balagueró nous ouvre la porte d'un immeuble, ordinaire, avec des locataires ordinaires, et un gardien complaisant et prêt à rendre tous les services possibles à ces locataires ordinaires. Ce dernier connait tout d'eux, leurs moindres gestes, leurs amis, les détails de leur vie, mais surtout leur fragilité psychologique, leur point faible, leur vulnérabilité. Un simple mot pourra les démollir, et ça, ce gardien, prénommé César, a le don d'en jouer majestueusement. Lui-même n'étant pas heureux, son seul bonheur... [Lire la suite]