jeudi 7 octobre 2010

K-PAX

K_PAX__9_

L'ufologue Claude Burkel, prétend avoir rencontré un jour un homme Jacques, atteint d'un cancer; il avait une double personnalité, et parfois laissait surgir en lui, un soit disant extra terrestre qui apporta une immense richesse pour les recherches qu'effectuait Burkel. Lorsque Jacques était lui-même, il n'avait aucune connaissances en la matière et pourtant ...

Image1

___________________________________


Sept ans aprés nous avoir offert le visage d'un killer, voilà que Kevin Spacey nous apparait sous une autre face.

Il arrive d'une planète étrangère, ou il n'en arrive pas; toujours est-il qu'il connait tout sur l'astronomie.

Il est apparu dans un hall de gare,

Image1

ayant voulu aider une dame agressée, et n'ayant pas d'identité il est immédiatement embarqué par la police,

Image2

Image3

Image4

il dit s'appeler Prot et venir de la planète K-Pax.

Aussitôt mis entre les mains du psychiatre Marc Powell (Jeff Bridges),

Image5

ce dernier découvre un personnage fascinant et attachant.

Image7

Il ne peut rien lui apprendre, Prot sait tout sur lui, sur la planète Terre, sur tout.

Interné dans l'hôpital du docteur Powell, il se lie trés vite avec les autres patients, qui, même s'ils ont des défficiences mentales, s'intéressent à ce que Prot leur narre à propos de sa planète K-PAX.

Powell, quant à lui, homme qui délaisse sa famille pour son boulot, s'interroge sur cet étrange personnage,

Image9

qui transformera sa vie.

Lorsque Prot est conduit au centre de recherches spatiales,

snapshot20101006161857

les chercheurs se retrouvent interloqués par son savoir.

snapshot20101006164221

Prot, pour qui cela n'est pas essentiel, s'investit particulièrement, afin de diffuser du bonheur aux patients de l'hôpital.

Ce qu'il réalise tel un maître, puisque petit à petit, les patients acquièrent une certaine lueur de joie de vivre.

snapshot20101006204203

snapshot20101006204318

snapshot20101006204416

Prot annonce alors à Powell que le 27 juillet prochain, il repartira sur K-PAX accompagné d'un des patients de l'hôpital. Aprés des recherches le psychiatre trouve que cela fera 5 ans pile à cette date, que Prot prétend être arrivé sur terre, il se met alors en quête de trouver ce qui a bien pu lui arriver ce jour là, qui ait pu le traumatiser.

Il l'invite à passer le 4 juillet chez lui, espérant déclencher ainsi un déclic chez Prot. Mais tout ce qu'il obtient, est que Shasta, la chienne de la famille adopte aussitôt Prot, alors qu'elle n'a jamais accepté personne.

snapshot20101007003724

snapshot20101007003251

snapshot20101007003921

Ainsi que les enfants qui sont ravis de la présence de cet étrange personnage.

snapshot20101007004221

snapshot20101007004231

Mais lorsque ils allument l'arroseur pour se rafraichir, Prot panique immédiatement, et protège la petite fille de l'eau.

snapshot20101007005545

snapshot20101007005641

snapshot20101007005822

snapshot20101007005909

Powell a de plus en plus la conviction qu'il doit rechercher dans le passé de Prot, et trouver la faille qui a suscité chez lui cette "désorganisation mentale", mais en est-ce vraiment une ?

C'est alors que le patient disparait, ses acolytes prétendent qu'il est parti  visiter Groënland,Islande et Labrador, mais trois jours aprés Powell le retrouve juste perché sur un arbre dans le jardin de l'hôpital.

snapshot20101007083947

snapshot20101007084011

Prot corrobore qu'il a bien effectué ces voyages.

Aprés plusieurs séances d'ypnose, de troublants souvenirs vont surgir dans la mémoire de Prot......

Ce qui mènera Powell sur une trace des plus interrogative...

snapshot20101007094538

L'identité de ce Prot ? à vous de voir .......

Kevin Spacey est encore une fois sublime dans ce film de Iain Softley, et à ses côtés Jeff Bridges en docteur compréhensif, attaché à son patient, interprète aussi son personnage admirablement.

Le scénario nous propose un inconnu qui se prétend venir d'une autre planète, c'est banal, tout du moins on pourrait le croire; mais non, les évènements vont s'enchainer d'une telle manière que l'on ne peut qu'y croire, que douter de la démence de Prot, un patient qui apportera bien être à la famille du psychiatre et aux autres pensionnaires, qui en guérira certains, qui communique avec les animaux, un film trés émouvant, trés beau, un film magique.

Et qui porte à se poser de nombreuses questions quant à l'identité de personnes à double facette, ou à l'existence d'une vie au delà des étoiles.

snapshot20101007101239

Lorsque Kevin Spacey a lu le scénario, il est tombé amoureux de Prot, il a appelé ce film une fable de science fiction, mais le rôle de Prot ne lui était pas attribué, il a alors refusé;

Deux ans plus tard, les producteurs lui ont demandé s'il voulait toujours interpréter Prot, il a accepté, "ça valait le coup d'attendre deux ans" dit-il.

snapshot20101007100944

snapshot20101007100958

snapshot20101007101052

snapshot20101007101125

snapshot20101007101149

Jeff Bridges a alors accepté aussi d'être le partenaire de Kevin Spacey, devant lequel il est en admiration;

Iain Softley quant à lui, a étudié de prés les hôpitaux psychiatriques afin de rendre  réaliste ce milieu. Kevin Spacey, lui, en étudiant aussi de prés le milieu, a rencontré certains patients croyant  venir d'une autre planète.

Scénariste, producteurs, réalisateur et interprètes ont tous été emballés pour  tourner ce film splendide.

snapshot20101007102802

Et j'ai été ravie qu'ils nous le proposent.

.


Commentaires sur K-PAX

  • pas mal mais pas un chef d'oeuvre non plus. A voir une fois.

    Posté par eelsoliver, jeudi 7 octobre 2010 à 14:26 | | Répondre
  • à Eelsoliver

    Perso, j'aime énormément ce film.

    Posté par tangokoni, jeudi 7 octobre 2010 à 22:26 | | Répondre
  • ouais, y'a pas de mal longueurs tout de même...

    Posté par eelsoliver, vendredi 8 octobre 2010 à 08:08 | | Répondre
  • Très sympathique comme film, plutôt épuré mais intriguant. On ne cesse de se demander s'il est un extra-terrestre ou un type ultra-intelligent mais un peu dérangé. Et finalement, on ne sait pas. La performance des acteurs est vraiment bluffante.

    Posté par Le umas, vendredi 8 octobre 2010 à 09:18 | | Répondre
  • à Eelsoliver

    Je n'y trouve pas de longueurs, il faut tout pour le bon déroulement de l'histoire; et encore ils ont enlevé des scènes lol

    Posté par tangokoni, samedi 9 octobre 2010 à 09:19 | | Répondre
  • à Le Umas

    L'interrogation sur la véritable identité de Prot est le principal fil du scénario, oui; et en plus ce film délivre un personnage tellement attachant par ses intentions, cela rajoute la pointe de fraicheur essentielle.

    Posté par tangokoni, samedi 9 octobre 2010 à 09:26 | | Répondre
  • C'est un film sur l'humanisme finalement, et en poussant plus loin, sur un certain bonheur, un bonheur innocent et l'interrogation sur la nécessité ou non d'arracher la personne à ce "délire" pour son bien, quitte à la rendre malheureuse. Le personnage de Prot est profondément humain et désintéressé. Même s'il vit une sorte de rêve, il reste extrêmement lucide, c'est cela qui maintient l'interrogation.

    Posté par Le umas, lundi 11 octobre 2010 à 11:52 | | Répondre
  • a Tango

    Rien à voir avec ce film, que je n'ai pas vu par ailleurs, mais billet spécial pour l'anniverssaire de mon blog.

    Posté par borat8, lundi 11 octobre 2010 à 18:49 | | Répondre
  • à Le Umas

    C'est tout à fait vrai ce que tu dis, et Prot est justement attachant pour cela, et quelle est l'utilité de le sortir de son rêve, si ça en est un.

    Posté par tangokoni, jeudi 14 octobre 2010 à 11:38 | | Répondre
  • à Bobo

    Vu, mon cher Bobo, et répondu

    Posté par tangokoni, jeudi 14 octobre 2010 à 11:39 | | Répondre
Nouveau commentaire